Salon Piscine & Spa 2013 : bilan de la 50ème édition

0
1029

Salon Piscine & Spa 2013 : bilan de la 50ème éditionLes porteurs de projet piscine étaient-ils au rendez-vous de cette 50ème édition du Salon Piscine & Spa de Paris ? Parvient-il à conserver son envergure nationale ou tend-il à se régionaliser ? Comment réussit-il à attirer des visiteurs à valeur ajoutée ? Décryptage.

Bilan du salon Piscine & Spa 2013

Avec 37.000 visiteurs, cette dernière édition du Salon Piscine & Spa a connu une baisse de fréquentation de -12,5% (41.651 en 2012).
La faute, pour l’organisation, à un « contexte économique difficile ». Il est vrai que la météo et la morosité ambiante n’ont pas incité les particuliers à rêver d’une piscine cette année et ont compliqué la préparation du salon.

L’avis d’Actu-piscine

Nous avons aimé :
– Le concours Archipool
– L’aménagement du Club Piscine
– La variété de l’offre piscine

A développer :
– La valorisation du concours Archipool
– Le rêve : bassins en eau, photos de réalisation, stands paysagés…
– L’offre équipement et rénovation

Malgré cela, le salon continue d’attirer des visiteurs de qualité avec de vrais projets au profil plus jeune cette année. Le Programme Privilège de son côté a suscité 13,4% d’inscriptions supplémentaires qu’en 2012 (550 en 2013 contre 485 en 2012). « des visiteurs venus à la rencontre des exposants avec un budget, le prix n’étant pas forcément le point d’accroche cette année ».

Pour leur répondre, les acteurs clés du marché étaient encore au rendez-vous cette année (25% piscine, 25% spa, 25% abri et 25% accessoires et outdoor). Le salon a présenté le « même nombre de marques que l’année précédente » avec cependant une surface moindre, principalement en raison de stands aux surfaces moindres.

Un salon qui reste national

Avec 49,7% de visiteurs venus de province (45,3%) ou des pays limitrophes (4,4%), le salon de Paris conserve son aura nationale. Ces visiteurs, en provenance de toute la France, viennent sur le salon pour y rencontrer des pros qu’ils ne peuvent pas forcément voir localement.

A noter, que le salon se tient conjointement avec le nautique et qu’« une partie du visitorat combine les 2 visites ». Certains d’entre eux viennent « pour le plaisir des yeux, pour le rêve, et démarrent leur projet sur le salon, ce qui fait de belles histoires ».

Un salon où il faut exposer ?

Pour le particulier, « le salon est encore le meilleur média pour préparer son projet piscine. Il vient pour discuter en face à face avec les exposants, pour bien préparer son projet. Il sait que rien ne remplace la discussion. » Pour le professionnel, c’est « un moment privilégié qui lui permet de se recentrer sur ses clients » et de rester « en touche avec le marché ».

Marie JASON

Marie Jason, directrice du Salon Piscine & SpaMarie Jason a repris les rênes du salon après 7 années passées chez Reed Expo comme Directrice marketing de salons BtoB.

L’exposant vient pour « de la prise de commande mais aussi pour de la notoriété ». Le retour sur investissement n’est pas que sur la commande car pour lui le salon est aussi un outil de communication.

Et pour lui amener des visiteurs, en plus des actions de communication classiques, le salon de la Piscine & du spa compte sur sa présence sur les réseaux sociaux et fait un gros travail sur le contenu de son blog. Sur celui-ci, les particuliers peuvent trouver des articles sur différents types de réalisations pour fournir des idées et des retours d’expérience (avantages, écueils éventuels), tout ça au profit de ses exposants. Cette stratégie porte déjà ses fruits au vu de la « bonne audience » de son blog.
Le salon travaille mêne aussi des actions de marketing direct avec reciblage sur des fichiers d’architectes, de professionnels de l’hôtellerie, de campings, gites…

La prochaine édition du Salon Piscine & Spa se tiendra du 6 au 14 décembre 2014

Nouveautés et tendances de cette 50ème édition

Du côté de l’offre piscine, l’éventail de technologies présenté permet de satisfaire tous les rêves. Côté bien-être, c’est le « retour à la tradition des bains finlandais et le boom des spas de nage sur-équipés ». Côté abris, la nouveauté se trouve dans la discrétion et l’intégration. Les pergolas se réinventent autour des bassins.

Autre tendance, la convivialité et la personnalisation grâce à une palette toujours plus large de matériaux qui facilitent l’appropriation, « l’ajout de sa patte » à sa piscine.

De nouveaux équipements sportifs comme l’aquabike ou les élastiques de nage, accessoire idéal des petits bassins et des spas de nage, « permettant des exercices de natation, de musculation et de gymnastique aquatique dont on peut désormais profiter librement à domicile ».

 

Archipool, la piscine dans 50 ans

Véritable clin d’œil au 50 ans du salon, le Concours ARCHIPOOL a proposé aux visiteurs de se projeter dans le futur pour « imaginer la piscine dans 50 ans ».

Ce défi architectural a été brillamment relevé par les étudiants de 5ème année de l’École des Arts Déco (L’EnsAD) qui ont travaillé ces projets dans le cadre de leur cursus de fin d’études.
Exposés sur le salon, les 12 projets en compétition ont été jugés par un jury de professionnels et appréciés par le grand public qui a voté via le site et la page Facebook du Salon.

Les réalisations des étudiants ont été évaluées selon 4 critères d’évaluations : capacité d’innovation, prise en compte du mode de vie / de l’évolution sociétale, présentation du projet / cohérence graphique, gestion / mode d’utilisation de l’eau.

Les Prix Professionnel et Prix public ont récompensé la créativité et le savoir-faire de ces jeunes designers. Ils ont été remis sur le salon le dimanche 15 décembre 2013 par le parrain du Concours Archipool, Olivier Chabaud, architecte-designer en présence des membres du jury.

Gagnants du concours Archipool du salon Piscine & SpaAQUAMORPHOSE – Lucile Dugal – 1er prix ex-aequo (Photo en haut à gauche)

« Dans un futur où la ville dense aura pris le pas sur notre société actuelle, où le manque de place se fera de plus en plus sentir, comment pouvons-nous encore imaginer des espaces horizontaux entièrement dédiés aux activités de l’eau ? D’un espace horizontal pouvons-nous l’adapter à un environnement vertical ? Sans avoir recours à un appareil de respiration artificielle, le matériau eau se décompose sous tous ses états. Il permet ainsi une nouvelle expérimentation d’un espace habité et d’un cycle naturel. »

VGtapool – Loraine Motti – 1er prix ex-aequo (Photo en haut à droite)

« Trouver de l’eau dans une mégalopole ? Les fleuves ! Dans 50 ans, une piscine fluviale serait une réponse logique au manque d’eau dans les grandes villes, dans la mesure où les bassins seraient alimentés par l’eau filtrée provenant de ces fleuves. Ces piscines «nymphéas» flotteraient en bord de Seine comme des cellules autonomes vivant et respirant par la photofiltration, sur le simple modèle d’une plante aquatique. »

LIVING-POOL – Marie Hare – Mention spéciale du jury

« Microcosme : la convivialité, la nature & la ville ! Dans un monde très urbanisé, retour à la nature et aux sources avec cette extension : fixation sur l’existant pour étendre son espace et ajouter les fonctions de microcosme et de salon aquatique à son appartement. La végétation dans les parois permet de purifier l’eau et de produire de l’oxygène. Ce salon aquatique peut-être vidé périodiquement et servir de jardin d’hiver. »

SanzO – Eglantine Sicat – Coup de coeur du Public*

« La piscine du futur : une piscine d’intérieur sans eau ! Grâce aux innovations technologiques de pointe, la science nous offrira une alternative environnementale à l’utilisation de l’eau : les lasers. SanzO est un projet qui allie fonctionnalité et esthétique. En activité, 4 pôles se déploient pour délimiter l’espace de la piscine interactive. Dès leur mise ne marche, ils se positionnent pour mettre en action un champs complexe de rayons lasers inoffensifs permettant à son usager de l’éviter. Cette sensation physique récrée l’état de bien être physiologique dans lequel le corps se trouve au contact de l’eau. En inactivité, les 4 modules se rejoignent pour délimiter le contour d’un objet épuré et esthétique se posant tel une oeuvre d’art au centre d’une table. »

* Le «Coup de coeur» du Public récompense le plus grand nombre de « J’AIME » via Facebook.

 

Summary
Salon Piscine & Spa 2013 : bilan de la 50ème édition
Article Name
Salon Piscine & Spa 2013 : bilan de la 50ème édition
Author
Publisher Name
Actu-piscine